Le forum des ROBINWOODEURS de l'OMBRE
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Tempète

Aller en bas 
AuteurMessage
sam-le-terrible
Poiluche jaune
avatar

Nombre de messages : 187
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Tempète   Lun 26 Juin - 2:52

La pluie tombait en fines goutelettes autour de lui, il était abrité sous la capuche de la boufteuse que lui avait offerte son tuteur, Osamess...

Il fixait la ligne d' horizon, tentant de comprendre, de trouver un signe, un rien qui aurait pu l' aider, bien au chaud dans ses bras, Venora dormait paisiblement, enroulée dans une étoffe de croc gland. Elle avait l' air apaisée, si apaisée. Comme il l' enviait, comme il enviait son insouciance, lui aussi aurait aimer pouvoir dormir sans crainte, lui aussi aurait aimé être paisible, mais il ne le pouvait pas. Son esprit était à l' image des vagues en cette nuit de tempète, les nuages masquaient la lumière lunaire, mais il pouvait tout de même distinguer les remous des flots tourmentés. Toute cette rage, toute cette colère.... La violence de la nature dans son état le plus dépouillé, la violence de la vie, tout simplement..

Il était tout d' abord venu dans l' après midi, sachant que Cheshire avait passé un temps fou au phare ces derniers temps. Il s' était dit qu' il pourrait la trouver ici, ou au moins trouver un indice sur ce qui lui était arrivé, il ne comprenait pas comment une femme pouvait disparaitre le lendemain de son accouchement, sans même prendre la peine de prévenir son mari, à vrai dire, à ce moment, cette éventualité ne lui était même pas venue à l' esprit. Et puis, il lui restait Venora, mais les cinq autres, où étaient-ils? Il avait passé un moment à tourner au pied du phare, passant son inquiétude en shootant les cailloux qui passaient à portée des ses bottes, jusqu' à ce que l' un d' entre eux lui révèle le précieux trésor qu' il cachait, un petit carnet. A sa vue, son coeur s' était immédiatement pincé. Comment avait-il pu être si stupide? Connaissait-il si mal sa propre femme qu' il avait oublié qu' elle notait tout? Il ramassa le carnet, sachant déjà qui avait couché ses plus intimes pensées dedans avant même de l' ouvrir. Il s' était adossé au phare et avait adressé un dernier regard à Venora qui jouait avec de pauvres Kwabes un peu plus loin. Il avait entamé sa lecture, prenant le temps de saisir chaque émotion dans l' inclinaison des lettres, les ratures, les hésitations de l' écriture, et son coeur en était devenu de plus en plus lourd, il était totalement perdu face à la détresse et au chagrin que lui inspirait cette écriture, elle souffrait bel et bien et elle le lui avait caché, elle l' avait nié.. Il avait versé quelques larmes sur les pages du carnet, pris entre la compassion pour cette femme qui était tout pour lui et la haine qu' il s' inspirait lui-même, incapable de l' aimer comme elle le méritait.

Le contenu s' était révélé aussi édifiant que l' écriture, l' idée d' un départ y revenait sans cesse, comme un leitmotiv, elle voulait visiblement fuir ses souffrances amaknéennes.

Comment avait-elle pu? Comment avait-elle pu le laisser seul ici?

La nuit était toujours aussi noire et la mer si agitée, son regard était toujours perdu par-delà l' horizon, et il n' avait toujours trouvé aucune réponse, aucun réconfort dans cette contemplation.. Il avança d' un pas, ses bottes se retrouvant alors à l' extrème bord de la falaise.. L' horizon, c' est là-bas qu' il devait aller, la rejoindre, elle qui lui avait tout pris.. Elle était partie en prenant tout avec elle, son coeur en premier lieu. Il avait eu une conversation avec Younnie dans la soirée et il lui avait dit 'Il ne me reste plus que ça, Younnie, la patience ou la potence' il laissa son regard tomber au sol, de petits cailloux se détachaient sous ses pieds et tombaient le long de la falaise, dans les flots tumultueux.. Il leva une de ses pattes au-dessus du précipice..

-"Gnihihi!!"

La petite s' était réveillée et elle se blotissait contre son torse, un grand sourire aux lèvres, s' aggripant dans sa fourrure. Ce sourire, ce sourire ressemblait terriblement à celui qui l' avait définitivement perdu ce soir de printemps dans les plaines de Cania, ce sourire qu' il avait vu si peu ces derniers temps. Venora ressemblait-elle réellement à sa mère? Peut-être pas, non. Mais c' était la seule pensée qui l' empèchait de faire ce pas de plus, celui qui l' enverrait là où ses questions et ses inquiétudes n' existeraient plus.. Là où il serait enfin libéré de tout fardeau. Il fixait sa petite, et il lui adressa un sourire en réponse, avant de lui donner son doigt à téter. Puis il retourna vers le phare auquel il s' adossa, le vent faisait battre la capuche de sa cape, la pluie transperçait son épaisse fourrure, les bruits mélés de la houle et du vent le rendaient sourd et la douleur s' ajoutait à tous ces fléaux. Ses yeux apportèrent leur contribution au déluge ambiant et il pleura toutes le larmes de son corps et bien plus encore, serrant sa fille contre lui, enfouissant son visage dans ses cheveux, il cherchait désespéremment l' odeur de Cheshire dans la chevelure de leur fille, comme il avait cherché son sourire sur son visage quelques minutes plus tôt.

Il s' était installé de sorte que sa fille n' avait rien à craindre de la pluie, ni du vent, dos contre le phare, tête baissée, protégeant de tout son corps ce petit être qui était tout ce que la vie lui avait laissé de ses innombrables présents, tout ces cadeaux qu' elle lui avait faits après ces années de disette pour mieux les lui reprendre sans prévenir.. Elle était tout ce qui lui restait et désormais elle valait plus cher à ses yeux que sa propre vie. Il la regardait, rendormie, en lui caressant doucement la joue, pendant des heures il repensa à tout ça, à ces derniers jours, au départ inexplicable de Cheshire avant de finir par s' endormir, vaincu par le sommeil, protégeant toujours sa fille contre les éléments déchainés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Tempète
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tempête sur l'échiquier
» Tempête sur Tunis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES ROBINWOODEURS DE L'OMBRE PARLENT :: AVENTURES EN AMAKNA... :: LA TAVERNE-
Sauter vers: