Le forum des ROBINWOODEURS de l'OMBRE
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Fléau

Aller en bas 
AuteurMessage
Cathie Navychat
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 1
Localisation : Erre en Amakna
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Fléau   Lun 17 Juil - 0:39

Jour de Pluie... [hrp: Je sais qu'il ne pleut pas en amakna alors abstenez-vous Mad ] L'ambiance dans la taverne était la même qu'à son habitude : un Xélor dans un Baril, un Cra dans la réserve, une Sacrieuse très joyeuse, une Iop au bord du surmenage... Bref, l'ambiance habituelle.

Cela changea en quelques instants.

La porte de la nouvelle taverne s'ouvrit violemment mais ne claqua pas. L'ombre d'une Ecaflip se dessinait à l'entrée de la porte : elle se décida à entrer.
Certains savait que son poil était, à l'origine, d'un blanc neige... Mais ce n'était pas le cas aujourd'hui. Une cape noir autour du coup et un anneau de l'aventurier au doigt, elle avancait lentement.Laissant des traces de boues, elle se dirigea vers le comptoir sans adresser le moindre regard à quelqu'un et y déposa un carnet de couleur noir.
Elle regarda alors autour d'elle. Ceux qui croisèrent son regard virent qu'elle avait des yeux très blancs et un regard vitreux. Ce dernier ne s'arrêta sur personne en particulier... A part l'entrée de la taverne vers laquelle elle se dirigeait déjà.

Elle sortit silencieusement, laissant la porte de la taverne ouverte, et laissant les plus curieux la voir disparaitre sous le ciel sombre d'Amkna.

Sur le comptoir, le Carnet Noir attendait que quelqu'un vienne le prendre, l'ouvrir, l'explorer, pour comprendre ce que l'auteur avait voulu dire par ce mot malsain, flanqué en caractère flamboyant. Mais voulait-il expliquer quelque chose ou bien raconter quelque chose. Cela allait vite se savoir.




Fléau
par Kerion Gardner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amatiah
Machin
avatar

Nombre de messages : 206
Date d'inscription : 18/06/2006

MessageSujet: Re: Fléau   Lun 17 Juil - 2:25

*repose le verre qu'elle sirotait entre deux gribouillages sur son vieux carnet*

Décidément ça doit être la saison les gens sont vraiment étranges ces temps-ci...

*met ses mains en porte voix, vers la reserve*

GREYYYYYY CATHIE VIENT DE PASSER ELLE A ENCORE L'AIR EN SALE ETAT RAMENE TES FEEEEEEEEESSES !!!

*reprend son verre et son carnet, à mi-voix*

le premier qui touche a ce livre avant que grey soit revenu je l'applatis façon crêpe...

*se replonge dans son verre et son gribouillage l'air de rien*


Dernière édition par le Lun 17 Juil - 18:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.robinwoodeurs-du-nord.org
sam-le-terrible
Poiluche jaune
avatar

Nombre de messages : 187
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Fléau   Lun 17 Juil - 8:34

Cette écaflipette avait attiré son regard dès son entrée dans la taverne. Sa démarche, sa façon d' être.. Elle lui rappelait farouchement quelqu' un... Mais qui?

Sûrement une vieille connaissance.

Pourtant, ça ne lui semblait pas si vieux que ça..

Il la regarda poser son carnet puis repartir, toujours pas plus avancé sur son identité..

Elle avait franchi la porte quand Mamatchefbisounoursounette-grande-pretresse-de-l'ombre-aux-cuisseaux-de-déménageur-et-au-mari-craboulay-scara-en-collant beugla au travers de la pièce...

Bon sang.. Cathie... Il l' aurait même pas reconnue si la chef avait pas braillé ça.. Elle avait terriblement changé.. Il se leva sans hésiter, puis se dirigea vers la sortie, fit demi-tour pour finir sa bière, se redirigea vers la sortie, refit demi tour pour vérifier qu' il n' avait pas laissé trop de kamass en paiement sur la table, puis fila dans les rues obscures à la suite de son amie..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GreyDancer
Scara en collant
avatar

Nombre de messages : 822
Localisation : Les yeux fixant une petite ficelle...
Date d'inscription : 18/06/2006

MessageSujet: Re: Fléau   Lun 17 Juil - 11:47

...toujours en train de vérifier que la réserve etait bien approvisionnée, Grey fut réveillé alerté par le cri de sa bien-aimée. Il accourut donc dans la salle principale

Quoi ? Kessia ? Cathie vient de passer ? Sans me dire bonjour ???
Hein ?
Oui, elle va pas bien, je sais, Kerion m'en a touché un mot, mais je n'ai pas eu l'occasion de lui parler...
Et elle a laissé un carnet ?
Voyons ca...

Un carnet de Kerion ?

L'air franchement surpris, et un peu inquiet, Grey ouvrit le carnet et commenca a lire a haute voix...

il pleut pas en Amakna Razz
... de cuisseaux de déménageur ? ca va cogner, la ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tinwë
Bébé charmeur
avatar

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Fléau   Lun 17 Juil - 12:06

Bien sûr qu'il pleut en Amakna!! On a déjà fait des rp-fofo où il pleuvait... je ne vois pas pourquoi il ne pleuvrait pas, vu qu'il y a de l'eau, elle doit s'évaporer, se condenser, faire des nuages et retomber!

c'est pas parce qu'il ne pleut pas IG qu'il ne peut pas pleuvoir de façon rp^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerion
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 8
Localisation : Mort dans une Grotte en Amakna. Craqueleurs.
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Fléau   Lun 17 Juil - 13:56

A vous lecteurs, sachez que l'écriture de ce carnet n'a pas été facile. Je ne parle pas moralement, mais physiquement, car il met en danger ma propre vie... Et peut être la votre par la même occasion, qui sait.

Je suis un Xélor, Brakmarien de naissance. Mon histoire est encrée dans la rivalité entre la Cité Blanche et le Cité Noire. Mon histoire s'étend sur quelques siècles. Mon histoire, n'est pas une histoire comme les autres.

Voici donc, ma Triste Vie.


[mdr, trop de mal à lire cyclops]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerion
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 8
Localisation : Mort dans une Grotte en Amakna. Craqueleurs.
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Fléau   Mer 26 Juil - 0:48

Le début est toujours difficile, et je commence à écrire cette phrase pour au moins éviter l'horreur de la feuille blanche. Je ne suis pas non plus grand écrivain et je n'ai pas l'habitude d'écrire sur papier. Mais trêve de lettres inutiles.

Ma Vie se sépare en deux parties : une dans l'Ancien Amakna et l'autre dans le Nouvel Amakna. Je vais donc débuter par l'Ancien Amakna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerion
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 8
Localisation : Mort dans une Grotte en Amakna. Craqueleurs.
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Fléau   Mer 26 Juil - 3:01

Fléau de l'Ancien Amakna




En début de carnet je vous ait prévenu du contexte de l'époque : Brakmar contre Bonta, aucune paix, aucun calme en Amakna... Juste la guerre.
Et quelle guerre : lorsque je la regarde à présent, je la trouve complètement inutile et répétitive. Toujours la même chose : des combattants prêt à se tuer les uns les autres et un bilan tristement lourd à la fin de toute cette pièce.

Mais je ne voyais pas cela avec ce regard. Non, c'était tout le contraire : les bontariens étaientt tout ce qu'il y avait de plus haïssable dans Brakmar et notre antipathie envers la Cité Blanche était démesurée. Tout bon Brakmarien qui se respectait avait cela en tête et était en parfait accord avec cela : "un bon Bontarien est un Bontarien mort". Ceux qui ne s'étaient pas engagé dans l'armée Brakmarienne, c'est-à-dire les femmes aux foyers, commerçants et familles marchandes, étaient toujours à l'écoute des nouvelles des différents fronts et pas uniquement pour les familles qui s'y trouvaient. Les gens s'informait certes un peu de ce que leur frères et soeurs, pères et mères, subissaient et s'ils s'en sortaient. Mais ce n'était que raremenr le cas. La santé importait peu : le plus important était le nombre de Bontariens qui tombaient, et la manière dont ils étaient tuées. Décapités par une lame, brulé vif par une glyphe, soufflée par une Sacrifiée ou pulvérisée par une Colère : voila ce que le peuple brakmarien aimait entendre et attendait des défenseurs de la Cité Noire.

Tenu au courant de ces actes par les grandes personnes, les petits brakmariens eux écoutaient ces descriptions et rêvaient de faire de même. Chaque soir, avant de dormir en faisant de beaux rêves aussi malsaints que leur âme, ils pensaient aux anges et à une manière de les tuer : ils laissaient court à leur imagination débordante et s'endormaient paisiblement. Le lendemain au réveil, ils avaient hâte de faire partager leur chatiment à leur camarade de classes.
Il y avait de tout : de la simple pendaison jusqu'au 1ooo coups de lames dans les tripes en passant par un ficelage au dessus d'une meute de Croc Glands enragés. Les petits Brakmariens avaient une imagination débordante et sans limites.

J'ai vécu tout cela, mais sans famille autour de moi. des parents banals, qui m'ont confié à l'orphelinat de Brakmar pour aller eux même au front : un orphelinat soldatesque ou les jeunes enfants sans parents étaient dès leur plus jeune âge entrainé et formaté à devenir de vaillants et sans pitiée guerrier noire de la cité. Un bien triste lieu quand j'y repense, mais c'est ainsi. La chance d'avoir des parents, je ne l'ai pas eu... Et je n'aurait pas voulu l'avoir car je me sentait bien ainsi : complètement libre dès son plus jeune âge, son but déjà tracé comme comme du papier à musique, comme pour tous : répandre le Mal sur toute la cité Blanche. Et pour cela j'avais toutes les voies qui m'étaient ouvertes.

En grandissant, mon chemin se dessinait peu à peu et les choix devinrent restreints. Je vit Brakmar et ces soldats sous un autre angle sans pour autant changer le but du trivial Brakmarien, et sans changer le but que je m'était fixé tout jeune. J'appris que l'armée de Brakmar n'était pas une armée en elle même, mais qu'elle était divisée en Légion plus ou moins importantes et puissantes. Les Légions est un équivalent des Guildes actuelles, sauf que les membres et grades sont plus nombreux, ainsi que la hiérarchie plus stricte et plus sévère.
Ces Légions étaient constituaient à elles toutes l'armée de la Cité Noire et étaient en relation directe avec la Reine actuelle du nom de Xiah. Ancienne prêtresse Sadida et maniant des arts de son Dieu oubliés aujourd'hui, Xiah était sommet suprême de la Hiérarchie Brakmarienne, et nul ne pouvait s'opposer à elle.
A ces pieds, les Légions suivaient ces ordres. Ces Légions qui nous faisaient tant rêvé dans notre jeunesse étaient les ouvertures, les portes qui menaient aux rêves de tous ls jeunes Brakmariens. Parmis toutes ces portes, j'en choisit une, du nom de Fléau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fléau   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fléau
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES ROBINWOODEURS DE L'OMBRE PARLENT :: AVENTURES EN AMAKNA... :: LA TAVERNE-
Sauter vers: